Naviguer jusqu'à logements abordables

Navigation

|

Face aux allégations du lobby immobilier, chaque OUI compte !

Publiés aujourd’hui, deux sondages montrent que l’initiative pour Davantage de logements abordables fera l’objet d’un vote serré et que le résultat des urnes reste incertain. Selon le sondage SSR, 51% des personnes interrogées sont favorables à l’initiative, tandis que 45% y sont opposées. Une majorité reste donc possible. L’Association suisse des locataires (ASLOCA) dénonce la campagne des milieux immobiliers, qui dépensent des millions de francs pour répandre des infos et une propagande mensongère.

Engageant des moyens financiers considérables, le lobby immobilier combat l’augmentation des habitations d’utilité publique, une aspiration raisonnable qui tire ses origines de l’histoire de notre pays. Il est manifeste que l’économie immobilière lutte pour défendre ses profits excessifs. Mais ce sont les votantes et votants qui décideront le 9 février prochain. L’ASLOCA appelle ainsi la population à se mobiliser et à participer à cette votation majeure, afin de stopper la spéculation et de créer plus de logements abordables en Suisse.

Illustration d’allégations mensongères: des prêts qui coûtent...

Depuis des semaines, le lobby immobilier diffuse la confusion par des contre-vérités. On évoque fallacieusement «120 millions de coûts supplémentaires» ou «des dépenses mises à la charge des contribuables». En fait: la Confédération accorde des prêts aux coopératives aujourd’hui déjà. Elle en tire des recettes, puisque les coopératives versent des intérêts annuels et remboursent les prêts à terme dans le fonds de roulement. Au total, la caisse fédérale y gagne, et il n’y a jamais eu de pertes ces dernières années. Les prêts sont même une solution triplement gagnante, tant pour les locataires, les coopératives d’habitation que pour la Confédération. Tout le reste n’est que contes et légendes.

Plus d'articles

|

Les villes exigent une politique du logement abordable

line

L’Association suisse des locataires (ASLOCA) regrette le refus de l’initiative populaire « Davantage de logements abordables ». Elle invite les adversaires à réaliser leurs promesses désormais. Responsables politiques et milieux adverses doivent ainsi entendre la volonté des villes et des cantons qui ont approuvé l’initiative, pour y augmenter rapidement les habitations à loyer modéré avec les moyens nécessaires.

|

Énorme transfert de propriété en cours

line

Qui est propriétaire de votre logement ? S’agit-il d’un privé ou d’une grande société cotée en bourse ? Rares sont les locataires qui peuvent répondre à cette question. Ils n’ont de contacts qu’avec leur régie ou gérance - et l’information ne leur est pas toujours utile directement. Mais il est intéressant de savoir, dans une vision générale, à qui sont les habitations en Suisse.

|

Tour Bel-Air: stop à la spéculation

line

Hier soir, l’appel est apparu en lettres rouges et blanches sur la façade de la tour Bel-Air à Lausanne pour la votation du 9 février : oui à davantage de logements abordables – stop à la spéculation. Les flyers distribués au centre-ville évoquent en particulier la résistance à Crédit Suisse, qui a congédié quelque mille locataires à Lausanne, Bâle et Zurich pour transformer les immeubles et faire bondir les loyers.